Aleteia

Musique. Petit-déjeuner avec Dieu : et toi, pour qui te lèves-tu le matin ?

Partager
Commenter

Entretien avec les Italiens à l’initiative du projet "Un petit-déjeuner avec Dieu".

Giorgio Amodeo, Nunzia Laino et le père Graziano Malgeri nous racontent une initiative née grâce à l’intuition spirituelle d’un groupe d’amis : « Un petit-déjeuner avec Dieu ».

« Un petit-déjeuner avec Dieu » est une excellente occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Comment et où est née l’idée ?
Giorgio Amadeo :
L’idée est née en octobre dernier lors du changement d’heure. Nous avons lu sur le site www.ingannevolecomelamore.it une initiative qui suggérait de profiter de l’heure de plus dont nous disposions pour rencontrer ses amis, et pour prendre un « petit déjeuner avec Dieu ». Nous avons donc décidé ensemble de mettre à profit cette heure pour rendre grâce à Dieu pour l’aube de ce jour nouveau.

Ce matin-là, le 25 octobre 2015, nous avons voulu donner à Dieu une heure de notre temps pour le remercier de son Amour. Mais comme toujours, c’est Lui qui nous a fait un plus grande grâce : une très grande joie ! Une joie que nous ne pouvions pas garder pour nous tous seuls. C’était une matinée magnifique que nous aurions voulu partager avec le plus de personnes possibles. Nous avons donc décidé de recommencer le mois suivant, avec plus d’amis encore.

Comment ces petits déjeuners se déroulent-ils ?
Nunzia Laino :
Nous nous rencontrons très tôt. Quand c’est possible à l’aube, de sorte à pouvoir admirer la merveille du jour naissant, et louer et remercier ensemble Dieu le Père de ce don extraordinaire. Pour le petit-déjeuner, ceux qui le souhaitent peuvent apporter quelque chose à partager avec les autres. Nous ne nous mettons jamais d’accord auparavant. Nous laissons opérer la Providence. Nous ne nous inquiétons de rien. Chacun apporte sa joie, et le reste nous est donné par surcroît.

Quelles sont les chants qui vous accompagnent durant ces rencontres ?
Nunzia Laino : Cela commence par un chant de louange. Celui que nous préférons est Louange à ton nom, mais aussi Lumière. Nous commençons avec une ou deux guitares, et les instruments s’ajoutent au fur et à mesure, selon les talents de chacun. Nous terminons toujours les louanges par un chant de joie. Chaque chant a été choisi avec un prêtre.

Pouvez-vous témoigner des fruits de cette expérience ?
Nunzia Laino : Nous avons remarqué que dans ces réunions, chacun se sent chez soi. Lorsque nous lançons les invitations, nous précisons que l’on peut venir juste pour le petit-déjeuner. C’est un moment privilégié pour lier de nouvelles amitiés. Parfois, nous sommes si heureux de partager ces moments que nous décidons de poursuivre en allant à la messe du dimanche tous ensembles. Ces petits-déjeuners renforcent les liens d’amitiés, et permettent aussi de mieux connaître les personnes plus introverties et timides. Eux aussi peuvent ressentir la joie d’être accueillis et de faire partie d’une famille !

Père Graziano : J’ajoute que cette initiative, fruit d’une intuition spirituelle, est une réponse à un mouvement intérieur qui invite à louer le Seigneur, « à se lever tôt pour Lui », à se laisser enivrer par ses merveilles. Elle est caractérisée par la simplicité et l’authenticité, et vise à montrer le visage accueillant de Jésus, à Lui exprimer de la gratitude pour le don qu’il nous fait part Sa résurrection (les petits-déjeuners ont lieu le dimanche.) En invitant les participants à la louange et au partage, l’écho délicat de la communauté chrétienne primitive se fait entendre : «Ils se montraient assidus à l’enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à la fraction du pain et aux prières » (Actes 2, 42).

À votre avis quel est le secret du bonheur ?
Giorgio Amadeo : Je dirais tout simplement : « Rester avec Dieu ».

Vous pouvez suivre le projet sur leur page Facebook : Un petit-déjeuner avec Dieu (en italien).

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]