Aleteia

Les secrets d’un homme pour faire plaisir à sa femme

Misfire Asia/Shutterstock
Partager
Commenter

Et vous, qu'avez-vous fait pour renforcer votre vie de couple ?

Comment pourrais-je offrir à ma femme une garantie de sécurité si je ne lui apportais même pas mon soutien au moment de faire la vaisselle ?

Un soir, ma femme et moi sommes allés faire quelques courses. Déambulant d’un rayon à l’autre, remplissant notre cadis d’un bon nombre d’achats, je suis soudainement tombé sur quelque chose qui m’a absolument ravi : entre les lampes, les chandeliers, tasses, armoires, etc, j’ai repéré un magnifique morceau de…. tissu. Vous m’avez bien entendu : un ordinaire tissu à carreau bleu et blanc.

« Mais qu’est ce que tu vas en faire ? », m’a demandé ma femme, d’une voix surprise et suspicieuse, alors que je regardais le prix. Je dois dire que j’ai moi-même été surpris par la réponse : « je vais te faire une jupe », ai-je dis, tout en regardant déjà sur internet la coupe appropriée.

La surprise de ma femme ne tarit pas, alors que je mettais le morceau de tissu dans le cadis. Elle fut encore plus décontenancée quand, une fois à la maison, j’ai déterré notre vieille machine à couture de la cave et lu le manuel. Je n’essaie même pas de décrire son expression quand un peu plus tard, il s’est trouvé que non seulement la jupe était à la bonne taille, mais qu’elle pouvait même être portée !

Offrir de petites attentions 

Je considère qu’être un mari est une grande aventure. Quelques mois de « stage » suffisent pour savoir que partager sa vie avec une autre personne au quotidien est loin d’être facile. C’est également le bon moment pour acquérir de bonnes habitudes qui (j’en suis persuadé) entrent en jeu au cours de nos vies.

J’essaie de complimenter ma femme aussi souvent que je le peux. À chaque fois qu’elle me demande de lui préparer une tasse de thé, je tiens à la lui servir. Quand elle me demande de réparer ses boucles d’oreille, je ne tarde pas trop à le faire. Quand je reçois son texto me disant qu’elle a passé une journée terrible au travail, je lui achète des fleurs que je mets dans un vase et pose sur la table à dîner, que j’ai dressé pour elle.

Quand je vois qu’elle commence à être tendue avant d’avoir ses règles, j’essaie d’être aussi doux que possible. Être attentif aux petites choses a un impact puissant sur notre mariage, qui est un véritable trésor. J’en ai pleinement conscience.

Dans l’Évangile, Jésus dit : « Toute personne digne de confiance pour les petites choses est digne de confiance pour les grandes ». Je crois sincèrement que cela est vrai non pas seulement pour les devoirs professionnels et la mise en place de larges projets, mais justement dans les toutes petites choses que l’on rencontre dans la vie de tous les jours.

Comment pourrais-je offrir à ma femme une garantie de sécurité si je ne pouvais pas la soutenir au moment de faire la vaisselle ? Comment pourrais-je prendre soin de ma famille si je ne pouvais pas m’occuper de ma femme quand elle est fatiguée ?

Coudre une jupe est le « Mont Everest » que j’ai décidé de gravir. Ce qui est crucial ici, est que ma femme m’a accompagné pendant ce voyage, en m’apportant du café, des sandwiches, s’asseyant à côté de moi et observant les morceaux de tissus qui, lentement mais sûrement, ont pris la forme d’un vêtement. Le mariage en général est comme l’ascension du Mont Everest : il faut un soutien constant et une attention pour les choses même les plus petites.

Quand j’ai partagé l’idée de cet article, mes collègues féminines au bureau éditorial m’ont dit : « les hommes vont te tuer ». Je ne pouvais pas le croire ; après tout, les hommes n’ont pas le temps pour de telles distractions puisqu’ils sont occupés à escalader leur propre Mont Everest. N’est ce pas ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]