Voyage

Le gigantisme des églises américaines

Suivez le voyage d’Agathe et Jean-Baptiste à la rencontre des chrétiens d’Amérique. (5/5)

Le gigantisme des églises américaines

© Agathe et Jean-Baptiste


Retrouvez le 4e épisode du voyage d’Agathe et Jean-Baptiste 


7 novembre 2016

Aujourd’hui, nous nous rendons à Lake Forest, où se trouve le campus principal de Saddleback Church, église baptiste fondée par le pasteur Rick Warren il y a presque 40 ans. Sur la route, nous explorons les différentes stations de radio californiennes, à la recherche de refrains rythmés pour bien démarrer notre journée. Nous tombons alors sur la station 95.9, et découvrons The Fish qui diffuse exclusivement de la musique chrétienne contemporaine. Nous vous conseillons le tube du moment, « The Lion and The Lamb » !

Nous atteignons enfin notre destination, et sommes impressionnés par le campus de cette megachurch. Après avoir traversé quelques parkings, nous apercevons au loin le « Worship Center », et devant celui-ci un bâtiment type industriel consacré aux jeunes. D’autres bâtiments font partie de ce complexe, dont les bureaux et la garderie. Quelques chiffres clés nous permettent de nous faire une idée de l’ampleur de cette megachurch : 17 campus, 500 salariés, 11 000 bénévoles, 40 000 membres.

Nous rencontrons un premier pasteur, avec qui nous échangeons à propos des membres de cette église. Comment faire vivre une communauté de plus de 40 000 membres ? Et comment faire grandir la foi de ces membres, au-delà des rassemblements de masse qui ont lieu chaque week-end ?

Il nous explique les différentes étapes proposées à Saddleback, qui permettent aux croyants de grandir dans leur foi pour devenir des disciples du Christ. Il ne s’agit pas de suivre un programme très précis dans le temps : chacun peut progresser à son rythme. Ces étapes sont marquées par des rencontres de 4h00, qui servent d’introduction.

Appartenir à une communauté

Les personnes qui souhaitent devenir membre de Saddleback s’inscrivent à une après-midi de rencontre. Elles découvrent l’histoire de Saddleback Church, les bases de la foi chrétienne, et ce que signifie être membre de cette église. Elles peuvent alors choisir d’appartenir à cette communauté, et sont assez rapidement invitées à participer à une deuxième rencontre.

L’importance des petits groupes pour grandir dans la foi

La deuxième rencontre a pour objectif de donner des clés aux membres pour faire grandir leur foi. Comment avoir une vie spirituelle consistante ? Par où commencer ? L’accent est mis sur l’importance de la prière personnelle quotidienne et de l’étude de la Bible. Les membres sont invités à faire partie d’un «  small group  ». Ces petits groupes de 8 à 12 personnes se réunissent chaque semaine pour étudier la Bible, prier, partager un temps convivial. On en compte 7 000 ! Les groupes sont autonomes et définissent les modalités de leurs rencontres : à domicile, dans un Starbucks, ou sur leur lieu de travail ; le soir, le week-end ; pendant une ou deux heures…  Les pasteurs de Saddleback mettent à leur disposition des ressources si besoin vidéos, enseignements, thèmes possibles pour les rencontres.

Découvrir son ministère

Les membres sont appelés à participer à la vie de l’église, au travers d’un ministère. Faire partie de la chorale, préparer les bulletins de la semaine, décorer l’église, encadrer des jeunes, accompagner les couples, s’engager dans une oeuvre de charité : chacun peut participer à sa manière au rayonnement de cette grande communauté.

Cette nouvelle rencontre permet de faire une sorte de «  bilan de compétences  ». En prenant en compte, leur personnalité, leur expérience, leurs compétences et leurs goûts, chaque membre discerne avec l’aide de la coordinatrice des ressources humaines la place qui lui correspond le mieux.

En mission dans le monde

Cette quatrième étape consiste pour les fidèles  à découvrir leur mission dans le monde : à quoi sont-ils personnellement appelés, quels sont leurs talents ? Ils apprennent à être témoins de leur foi au quotidien, dans leur vie professionnelle et dans leur vie associative. L’accent est mis sur la capacité de chacun à toucher des personnes que personne d’autre ne pourrait toucher. Et ce sont souvent ces membres qui invitent de nouvelles personnes de leur entourage à découvrir leur église et permettent ainsi sa croissance. La boucle est bouclée !


Pour soutenir Agathe et Jean-Baptiste dans leur projet, il est possible de leur faire un don directement sur CredoFunding, le site de financement participatif chrétien !


Le 6e épisode, c’est par ici ! 

Publicité
Publicité