Musique. Le mariage, une danse au milieu d’un champ de mines ?

« Les contes de fées ne révèlent pas que les dragons existent. Les contes de fées révèlent qu’on peut tuer les dragons. »

« Dancing in the Mine Fields » (« En dansant dans un champ de mines », en français) : pour ceux qui ont déjà traversé les tempêtes du mariage, le titre de la chanson n’a pas besoin d’explications. Le mariage est un voyage périlleux.

L’auteur-compositeur Andrew Peterson a écrit cette chanson peu après son quinzième anniversaire de mariage. Un soir, sa femme et lui ont eu une dispute qui s’est terminée dans les larmes. Andrew a alors décidé d’écrire quelques lignes à ce sujet.

Le chanteur s’est confié lors d’une interview avec Kevin Davis : « Ce soir-là, j’ai voulu penser malgré tout à la beauté d’avoir passé 15 ans avec une personne qui a fait la même promesse que moi ».

L’artiste a affirmé que le mariage est l’une des plus belles métaphores de l’amour de Dieu. « Cela ne veut pas dire que c’est toujours simple. Au contraire, c’est plein de difficultés. Tout mariage implique de mourir soi-même des milliers et des milliers de fois. La bonne nouvelle est qu’en Christ le mariage a autant de résurrections. Nous donnons notre vie et nous nous aventurons à une danse périlleuse avec une autre personne. Comment pourrions-nous nous attendre à en sortir indemne ? »

Le message de la chanson d’Andrew Peterson ne dévoile rien de neuf, mais cela vaut la peine de le répéter, surtout dans une société qui montre souvent les deux extrêmes : d’une part les contes de fées irréalistes, de l’autre des mariages infidèles en situation d’échec.

Le problème, cependant, n’est pas dans les contes des fées, mais dans le fait que nous ne sommes pas toujours prêts à nous battre contre les dragons. Comme l’a écrit Neil Gaiman (en paraphrasant l’écrivain anglais Chesterton) : « Les contes de fées ne révèlent pas que les dragons existent. Les contes de fées révèlent qu’on peut tuer les dragons ».

Encore une fois, c’est un message simple, mais qu’il faut répéter. Et c’est ce que Peterson propose de faire : « Il nous rappelle les choses simples mais profondes de cette vie comme l’amour, l’amitié, l’espérance, la rédemption et la beauté. Il nous rappelle également que les ténèbres ne domineront pas pour toujours et nous invite à partager nos histoires pour nous encourager mutuellement. »

La chanson « Dancing in the Mine Fields » tiré de l’album Counting Star de Andrew Peterson est disponible sur iTunes.

Pour être tenus au courant des dernières nouvelles de vos artistes préférés et pour trouver de nouvelles musiques chaque jour, suivez Cecilia sur Facebook.

tracy99

Andrew Peterson

Nom : Andrew Peterson

Lieu de résidence : Nashville, TN (États-Unis)

Dernier album : The Edge Brûler de l' aube (2015)

Anecdote : Andrew, comme beaucoup d’autres à Nashville, aux État Unis, est un simple garçon, la guitare à la main. Mais il est tellement enraciné dans les choses de la vie quotidienne, comme la famille, l’amitié et sa communauté, qu’il semble aller à contre-courant. Cet artiste nous rappelle encore une fois les choses simples mais profondes de cette vie : l’amour, l’amitié, l'espérance, la rédemption et la beauté.

Facebook : www.facebook.com/andrewpetersonmusic

Site Internet : http: // www. andrew-peterson.com/