Aleteia

Texas : quand une paroisse a tout d’une petite entreprise

© Agathe et Jean-Baptiste
© Agathe et Jean-Baptiste
Partager
Commenter

Suivez le voyage d’Agathe et Jean-Baptiste à la rencontre des chrétiens d’Amérique.

 


Retrouvez la 2e étape du voyage d’Agathe et Jean-Baptiste !


19 octobre 2016

11h45, dimanche 9 octobre. Nous assistons à l’une des sept messes qui ont lieu chaque dimanche à la paroisse catholique de Sainte-Elizabeth Ann Seton, à Plano au Texas. Après la messe, nous rencontrons le père Martin, l’un des trois prêtres de la paroisse, et fixons avec lui notre premier rendez-vous. Nous désirons en savoir plus sur cette église dont la brochure de présentation signale plus de 90 ministères, qui correspondent à l’ensemble des mouvements de jeunes, groupes de prière, organisations caritatives diverses, groupes liturgiques, chorales…

Une organisation semblable à celle d’une entreprise

Le mardi suivant, nous nous rendons à l’accueil, dans l’un des bâtiments du complexe paroissial, où nous sommes chaleureusement reçus. Le père Martin nous tend un organigramme afin d’illustrer la structuration générale de sa paroisse qu’il qualifie de « petite ». Pas moins de 35 salariés gèrent quotidiennement cette église qui compte entre 4 200 et 4 600 fidèles ! Directeur des finances, directeur des ressources humaines, directeur liturgique, coordinateur des bénévoles, responsables de la catéchèse, réceptionnistes… Tous ont été recrutés au regard de leurs compétences professionnelles, et bien que la plupart soient catholiques, on dénombre quelques baptistes et méthodistes.

Nous rencontrons alors les salariés de cette petite entreprise. Le pôle le plus important est celui de la jeunesse (11 salariés), car l’un des secrets de la croissance de cette paroisse, nous explique le père Martin, est le « vibrant children ministery ». De nombreuses propositions s’adressent aux jeunes et se déroulent dans un complexe dédié à ces activités : gymnase, salles de classe, grande salle cosy où canapés et fauteuils se succèdent autour du bar et des tables de babyfoot… La paroisse est un vrai lieu de vie pour ces jeunes !

L’enjeu, nous explique le directeur de la jeunesse, est non seulement de proposer aux jeunes des activités enthousiasmantes, qui leur plaisent, mais aussi et surtout d’impliquer les parents qui jouent un rôle crucial dans le développement de la foi de leurs enfants. Ainsi, le programme de ces prochaines années pour l’équipe consiste à développer des activités pour les familles.

Un soin particulier apporté aux derniers sacrements et aux funérailles

Pour le père Martin, le ministère des malades est le plus important. Les prêtres, référencés auprès d’un organisme, peuvent être appelés à n’importe quelle heure du jour et de la nuit par les hôpitaux du quartier pour donner les derniers sacrements à ceux qui le demandent. Une vraie priorité pour le père Martin qui interrompt ses activités s’il le faut pour se rendre d’urgence auprès des personnes mourantes.

De même, un soin tout particulier est apporté à la préparation des funérailles, qui se déroulent toutes en présence d’un prêtre (on comptait 74 cérémonies de funérailles l’année dernière). L’originalité de cette paroisse réside dans l’accueil exceptionnel réservé aux familles des défunts : des groupes de bénévoles de la paroisse élaborent un petit buffet pour accueillir les familles après la cérémonie et échanger avec elles. Ainsi, parmi la centaine de bénévoles inscrite pour cette mission, une trentaine se mobilise à chaque cérémonie : une dizaine pour décorer et installer la table et la salle, une dizaine pour servir le thé et le café, et une dizaine pour élaborer le buffet et accueillir les familles.

Une gestion efficace des bénévoles

Nous échangeons longuement avec la coordinatrice des bénévoles, Lisa. Elle nous parle de leur grande implication et de leur engagement pour une longue durée la plupart du temps. Pour certains postes, des fiches permettent de définir clairement les missions.

Lisa ne rencontre pas de difficultés particulières pour en recruter, d’autant plus que chaque nouveau paroissien est sensibilisé à la possibilité de s’impliquer dans la paroisse, en particulier lors des dîners d’accueil qui ont lieu deux fois par an. Le plus délicat dans son travail est de réorienter délicatement ceux qui sont à un poste qui ne leur correspond pas vers des missions plus appropriées.

Un logiciel formidable de gestion des bénévoles lui permet de les répertorier, de les relancer, d’organiser et de coordonner les diverses activités.

Le  style des chants lors de la messe

La paroisse compte sept chorales d’adultes et une chorale d’enfants. Les chants sont plutôt « traditionnels » si on les compare au style de musique contemporain proposé par le service de Prestonwood Baptist Church. Ils ressemblent à ceux qu’on peut entendre dans les communautés nouvelles et dans un certain nombre de paroisses en France. Nous demandons alors à Cindy, la responsable de la musique, si le maintien de ce registre de chants de messe est volontaire. Voici sa réponse : la musique contemporaine, parce qu’elle sollicite davantage les émotions, ne permet pas de se concentrer sur le mystère de la messe ; or les chants de messe doivent aider les fidèles à entrer dans ce mystère, par les paroles et par la mélodie. Nous comprenons alors que ce problème ne se pose par pour les services protestants qui n’incluent pas le rite de la messe. Cependant, ajoute t-elle, ces musiques peuvent porter à la prière lors des temps de louange ou d’adoration. Une des chorales de la paroisse travaille d’ailleurs ce registre contemporain et le propose à d’autres moments que la messe.


Pour soutenir Agathe et Jean-Baptiste dans leur projet, il est possible de leur faire un don directement sur CredoFunding, le site de financement participatif chrétien !


Le quatrième épisode, c’est par ici !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]