Aleteia

L’Irak ouvre son premier musée dans l’ancien palais de Saddam Hussein

© ESSAM AL-SUDANI / AFP
© ESSAM AL-SUDANI / AFP
Partager
Commenter

La collection d’antiquités conservée retrace l’histoire de la civilisation antique.

Ce qui, jadis, fût le palais de Saddam Hussein à Bassora, à proximité de la frontière avec le Koweit, est devenu aujourd’hui un musée qui réunit des objets datant d’il y a plus de deux milles ans.

D’après le président du musée, Qathan Al-Obaid, le choix du site n’était pas arbitraire, et n’obéissait pas non plus à des raisons de pure convenance. Bien au contraire, il s’agissait de « remplacer l’évocation de la dictature et de la tyrannie par les thèmes de l’humanité et de la civilisation », selon les déclarations recueillies par Associated Press et publiée dans le Washington Post.

La première galerie du musée a ouvert ses portes dès le mois de septembre dernier. Elle expose des pièces de monnaie et des objets en céramique datant de 400 av. J.-C.

Ainsi, il a été possible de poursuivre la documentation et l’exposition de l’histoire de nombreuses civilisations, parmi les plus anciennes du monde ; qui sont pour la plupart, nées sur le territoire de l’Irak actuel. Lorsque le musée sera entièrement achevé, il promet d’exposer au public une collection de 3 500 à 4 000 reliques de l’ancien monde.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]