Voyage

Texas : quand les cérémonies religieuses ressemblent à des concerts spectaculaires

Suivez le voyage d’Agathe et Jean-Baptiste à la rencontre des chrétiens d’Amérique.

Texas : quand les cérémonies religieuses ressemblent à des concerts spectaculaires

© Agathe et Jean-Baptiste

 


Retrouvez la 1ère étape du voyage d’Agathe et Jean-Baptiste !


10 octobre 2016

Depuis notre arrivée, une immense bâtisse s’impose dans le paysage de Plano (Texas). On croit apercevoir un stade, ou un centre commercial. Notre GPS nous conduit jusqu’à cet imposant building : il s’agit de Prestonwood Baptist Church. Fondée dans les années 1990 et répartie sur deux campus, elle regroupe plus de 40 000 membres.

Sur les conseils de nos hôtes, nous nous y rendons pour le premier service du dimanche. Nous sommes guidés par le service d’ordre, floqué « PrestonWood Church » de la tête aux pieds, jusqu’aux places de parking dédiées aux invités et à ceux qui viennent pour la première fois. L’organisation est bien rodée. Nous entrons dans un magnifique et spacieux hall et nous dirigeons vers le « Worship Center », où nous découvrons une immense chorale qui chante de tout son coeur. Applaudissements de la foule multigénérationnelle, jeux de lumière sur les musiciens et la chorale, entrée en scène du pasteur… Nous avons le sentiment d’assister à un concert spectaculaire dans un stade bondé.

Au-delà du spectaculaire …

Il nous faut alors faire tomber nos filtres de catholiques français habitués aux petites églises de campagne, et nous laisser toucher par l’enthousiasme ambiant.

Un grand silence s’impose dans l’assemblée. Le pasteur, Jack Graham, commence à prêcher, et chacun se saisit de sa Bible. Psaume 19. « Les cieux racontent la gloire de Dieu… »

Notre leader charismatique insiste sur la Bible, ô combien précieuse parce qu’elle est la parole même de Dieu, et sur la Création, qui demeure le « grand livre » de la parole de Dieu. Pas un instant on ne décroche du sermon, entrecoupé de chants et de moments de prière très recueillis malgré l’immensité de la salle. Le spectaculaire n’est pas incompatible avec un profond recueillement ! Le plan du sermon – on ne peut plus inspirant ! – est annoncé au fur et à mesure sur les écrans, et nous permet de retenir les grandes idées évoquées.

Un environnement rassurant

Nous ne ressentons aucun malaise, aucune gêne pendant toute notre visite. Quelqu’un qui vient pour la première fois dans cette église s’y sent accueilli, nous en sommes témoins. Une grande attention est portée à cet accueil : places de parking dédiées, guichets d’information où l’on nous remet plusieurs brochures sur la vision de l’église, les activités proposées aux parents, aux enfants, aux jeunes, aux célibataires, les étapes pour être baptisé…

Les codes et repères utilisés sont par ailleurs connus de tous, rien n’apparaît comme radicalement inconnu. Les chants s’inspirent de la musique actuelle. Le hall, les escaliers, la cafétéria rappellent les centres commerciaux ou le Starbucks. Tables et canapés s’y juxtaposent. Dans le Worship Center, on se laisse totalement guider par les textes affichés sur l’écran : paroles des chants et des prières, plan du sermon, citations, déroulement …

À la fin du service, le pasteur insiste sur la possibilité d’inviter des amis, voisins, collègues à découvrir la paroisse. On peut se demander, en tant que catholique, ce que ressentirait quelqu’un qui se rend à une messe pour la première fois. Le rite même de la messe, les gestes connus par l’assemblée, les paroles prononcées par le prêtre et les réponses des fidèles etc. : comment mettre à l’aise face à tant d’inconnus ? Comment rendre accessible nos structures à nos contemporains ?

Affaire à suivre !


Pour soutenir Agathe et Jean-Baptiste dans leur projet, il est possible de leur faire un don directement sur CredoFunding, le site de financement participatif chrétien !


Le troisième épisode, c’est par ici !

Publicité
Publicité