Liturgie

Les servants d’autel sont une des grandes forces du catholicisme

C’est le chef de l’Église protestante allemande qui le dit !

Les servants d’autel sont une des grandes forces du catholicisme

© Corinne SIMON/CIRIC

La mission de servant d’autel offre aux jeunes la possibilité de s’enthousiasmer pour l’Église catholique en prenant part activement à la messe et à la liturgie pour les découvrir dans tous leurs détails. « Cette tradition catholique montre comment les jeunes chrétiens peuvent s’impliquer dans la messe et avoir une véritable fonction dans la célébration de l’eucharistie », explique Heinrich Bedford-Strohm, président de l’Église évangélique allemande, la plus grande église protestante allemande qui regroupe des églises luthériennes et réformées (d’inspiration calviniste) dans une même confession.

Il ajoute d’ailleurs : « Ils peuvent ensuite aller par dizaines de milliers en pèlerinage à Rome, pour voir le Pape. Nous n’avons rien de comparable dans notre Église évangélique ». Il propose de développer une institution similaire au sein de l’Église protestante.

Ce regard extérieur est pour nous l’occasion de prendre conscience de la richesse de notre liturgie et du rôle offert aux jeunes, appelés à s’approcher du mystère eucharistique et à aller tout près du Christ, ainsi qu’il le demandait lui-même : « Alors on lui amena des petits enfants, afin qu’il leur imposât les mains et priât pour eux. Mais les disciples les repoussèrent. Et Jésus dit : « Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi ; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent ». Il leur imposa les mains, et il partit de là ».

Publicité
Publicité