Aleteia

Musique. Saint Thomas d’Aquin, docteur de l’Église, a composé cet hymne célèbre pour la fête du Corpus Domini

Partager
Commenter

Eucharistie et musique.

O Salutaris Hostia est un célèbre hymne eucharistique catholique composé par saint Thomas d’Aquin pour les laudes, priées en la fête du Corpus Domini. Saint Thomas d’Aquin, appelé également Doctor Angelicus, était un frère dominicain, un théologien et un philosophe italien. Il est considéré comme un docteur de l’Église et le trait d’union entre le christianisme et la philosophie classique. Il représente l’un des principaux piliers théologiques et philosophiques de l’Église catholique.

Il est dit que sa famille l’enferma dans le château du Mont-Saint-Jean, dans le sud de l’Italie, pendant deux ans afin de le décourager dans sa vocation religieuse. Pendant qu’il était prisonnier, ses frères essayèrent de le détourner de sa vocation en introduisant une femme séduisante dans sa cellule. Il ne réussirent cependant pas à fléchir sa décision : Thomas chassa la femme avec un tison ardent et réaffirma sa détermination à se consacrer à la vie monastique. Après avoir surmonter cette épreuve, le saint tomba dans un profond sommeil. Il est dit qu’il eût une apparition de deux anges qui ceignirent ses reins avec une ceinture de chasteté : « Nous venons à toi de la part de Dieu pour te conférer le don de la virginité perpétuelle qu’il t’accorde dès ce moment. » Saint Thomas, aidé par ses sœurs, descendît de la tour dans un panier attaché à une corde, pour échapper à la captivité et rejoindre ses frères dominicains de Naples.

La tentation de saint Thomas d’Aquin qui a eu lieu dans le château du Mont-Saint-Jean est représentée dans un tableau du peintre espagnol Diego Rodriguez Velasquez, exposé au musée diocésain d’Alicante, en Espagne.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]