Aleteia

10 raisons d’embaucher un ancien scout !

©SasinTipchai/Shutterstock
Partager
Commenter

Saviez-vous qu'un scout a des atouts fondamentaux sur le marché du travail actuel ?

Le succès de la méthode scoute n’est plus à démontrer . Depuis le jour où son fondateur, le général britannique Robert Baden-Powell,  a voulu appliquer les valeurs chrétiennes lui-même était chrétien grâce à une méthodologie de formation pour les jeunes, le scoutisme n’a fait que se développer. Maintenant , le magazine Forbes, l’une des revues les plus prestigieuses sur l’ entreprise et l’économie, a publié sous la signature d’Ana Sáenz de Miera, directrice  pour l’Espagne et le Portugal de l’association Ashoka, un article qui explique pourquoi il est conseillé d’embaucher quelqu’un qui a été scout. En France et en Espagne, les différents mouvements scouts développent cette oeuvre avec le même zèle que le fondateur du mouvement, conformément aux règles scoutes en faveur de la formation transversale de la personne – physique , mentale et  spirituelle.

Voici les 10 caractéristiques qui, selon Forbes, font d’un scout une valeur ajoutée pour l’entreprise et la société dans laquelle il vit :

1. Il sait travailler en équipe

Il aura peut-être quinze ans d’expérience de travail en équipe, toujours dans le respect de l’autre comme valeur transversale. Il sait monter une tente ou organiser un camp d’été pour 200 enfants, bénévolement. La formation aux scouts est par nature coopérative et pour des projets.

2. Il est créatif

Il trouve depuis des années des solutions créatives à des situations adverses. Il a dû improviser des abris face à des tempêtes imprévues, s’inventer un jeu de vikings qui motive cent gamins durant quinze jours ou organiser une campagne de collecte de fonds pour couvrir les frais d’un camp de travail en Syrie.

3. Il respecte son échelle de valeurs et sa parole

Il est accoutumé à programmer et mener des activités basées sur les valeurs scoutes, qui ont un cadre bien défini (un peu comme le « code éthique » auquel nous nous référons dans le monde professionnel). Cela suscite en lui le besoin de croire dans les projets auxquels il prend part et de les aligner sur ses intérêts et ses passions. La vérité, la noblesse, la justice, la solidarité et le respect de la parole donnée sont des valeurs immuables dans ce contexte.

4. Il sait diriger et être dirigé

Depuis l’âge de six ans il prend des décisions et travaille à plusieurs projets simultanément : dans certains il dirige, dans d’autres il est dirigé par ses compagnons. Quand il dirige, il le fait avec consensus et confiance, se mettant dans la peau des autres et étant cohérent dans ses décisions. Quand il est dirigé, il travaille en équipe avec respect, promouvant le consensus et la cohésion.

5. Il est empathique

Comme dans une entreprise, dans un groupe scout coexistent des garçons et des filles de tous types et âges, de capacités et d’intérêts différents. L’empatie joue un rôle essentiel  pour la coexistence et l’aide mutuelle. Un scout a appris que tous ne doivent pas porter le même poids dans le sac à dos, mais que le poids se répartit en fonction des capacités de chacun ; ou que la meilleure excursion n’est pas celle qui arrive plus haut, mais celle qui est à la portée de tout le groupe.

6. Il valorise l’effort

Depuis l’enfance, les activités de la vie scoute, très liées à la nature, doivent viser à apprendre à se dépasser même quand on croit qu’on n’a plus la force pour faire un pas de plus, à sourire face aux difficultés et à faire un effort pour atteindre  tous les objectifs  qu’on se propose.

7. Il sait se fixer des objectifs et les évaluer

Dès l’âge de 6 ans, le scout est exercé à se fixer des objectifs, tant personnels que d’équipe, pour ensuite les évaluer et recevoir l’évaluation des autres. Le feedback constructif est donc une pratique qu’un scout domine à la perfection lorsqu’il entame sa vie professionnelle.

8. Il est généreux

« Donner »et « partager » sont les verbes les plus présents dans la vie scoute. L’eau qui reste dans une gourde n’appartient pas à son propriétaire, mais à celui qui en a le plus besoin, et un éducateur peut arriver à investir bénévolement 1000 heures par an, consacrées à éduquer les enfants à être des personnes meilleures.

9. Il combat l’injustice

Avec le message « Essayez de quitter la terre en la laissant un peu meilleure que vous ne l’avez trouvée »,  la pédagogie scoute est basée sur le fait que les enfants sont capables de comprendre et mettre en pratique leur propre potentiel en vue d’améliorer leur environnement, en affrontant avec courage les défis qui se présentent et non en tournant la tête devant les injustices, mais en agissant pour changer la situation .

10. Il est une personne « pleine de ressources »

Il possède une grande expérience pour dynamiser des réunions, inventer un jeu pour résoudre un conflit, parler en public ou localiser l’entreprise la moins chère pour louer des camionnettes. Il est audacieux et dynamique, et habitué à régler les problèmes de toutes sortes.

Les compétences que nous recherchons tous dans les personnes qui intégreront notre équipe de travail ne sont-elles pas celles-là ?
• Si vous avez été scout et éducateur scout, mettez-le sur votre CV et dîtes-le dans vos entretiens d’embauche.
• Si vous êtes à la recherche de talents, ne perdez pas de vue les avantages concurrentiels d’un scout.
• Si vous êtes mère ou père et que vous voulez élever vos enfants avec de telles compétences, essentielles, inscrivez vos enfants aux scouts, même si cela comporte de vous réveiller à l’aube le samedi  .

*La fiabilité de ces principes est proportionnel au nombre d’années comme scout, et augmente sensiblement si vous avez été éducateur scout.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]