Église

Pourquoi les Papes changent-ils de nom ?

Chaque Souverain Pontife peut, selon l'usage, choisir le nom qu'il portera pendant son règne. Découvrez le sens méconnu de cette tradition de l'Église.

Pourquoi les Papes changent-ils de nom ?

© M Mazur/ www.thepapalvisit.org.uk

« Comment veux-tu être appelé ? » (« Quo modo vis vocari »?, en latin). La question est posée traditionnellement par le doyen du Sacré Collège à l’issue du conclave, lorsque le cardinal réunissant le plus grand nombre de voix a accepté l’élection.

Le nom d’un nouveau Pape relève de son choix personnel. Il peut être motivé par diverses raisons comme, par exemple, honorer son prédécesseur – comme ce fut le cas de Jean Paul II.

Mais il s’agit là d’une tradition qui, bien qu’ancienne, n’a pas toujours existé. Jusqu’en l’an 532, tous les successeurs de saint Pierre ont utilisé leur nom de baptême. En plus du nom, était indiquée l’origine : Anaclète le Romain, Évariste le Grec, Lin de Tuscia, etc.).

Hommage à prédécesseur martyr

Le 31 décembre 532, l’homme élu Pape était un dénommé Mercurius « le Romain ». Mercurius étant un nom très clairement païen (celui du dieu grec Hermès), le nouveau Pontife, jugeant préférable de ne pas porter le nom d’un dieu païen, a pris celui de Jean II, en hommage à son prédécesseur, Jean Ier, un martyr.

À partir de ce moment, nombre de ses successeurs l’ont imité et ont commencé à changer leur nom de baptême par celui des apôtres martyrs ou autres Papes. Dès lors, seuls deux papes ont conservé leur prénom de baptême : Adrien VI et Marcel II.

À ce jour, les noms de papes les plus choisis ont été Jean (23), Grégoire (16), Benoît (16), Clément (14), Innocent (13), Léon (13) et Pie (12). On notera que Jean arrive très largement en tête. Jamais aucun pape n’a osé s’appeler Pierre, par respect pour le premier pape.

Dans la Bible, nous trouvons quelque chose de très important: chaque fois que Dieu change le nom d’une personne, c’est pour une raison puissante: le nom correspond à sa nouvelle identité, à sa nouvelle mission ou son nouveau ministère.

Prenons l’exemple d’Avram : il fut appelé par Dieu Abraham, “père des nations ”, car Dieu lui avait promis qu’il le serait.

Dans la Genèse même, nous voyons Saraï (ma princesse) recevoir le nom de Sarah, mère des nations et reine, car elle serait mère de rois. Jésus a aussi changé le nom de Simon en Pierre, parce que « sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ».

Pour toutes ces raisons, les papes ont changé de nom en assumant une nouvelle mission: celle de devenir la tête visible de l’Église.

Une preuve de plus que l’Eglise est la continuation et l’interprète fidèle de l’Ancien et du Nouveau Testament, ainsi que de la Tradition.