International

Un archevêque contre la Coupe du monde au Qatar

Le cardinal Rainer Maria Woelki réclame le boycott du mondial de football 2022. Il dénonce notamment les conditions de travail des ouvriers.

Un archevêque contre la Coupe du monde au Qatar

Mgr Rainer Maria Woelki, archevêque de Berlin © Markus NOWAK/KNA-Bild/CIRIC

Ne l’accusez pas d’être un ennemi du ballon rond : son doctorat en théologie ne l’empêche pas d’être un fervent supporteur du club de Cologne. Dans un entretien diffusé par le Süddeutsche Zeitung, le cardinal Rainer Maria Woelki appelle pourtant ouvertement au boycott de cet événement planétaire, arguant que cette réaction serait à même d’éveiller l’opinion publique sur le traitement inhumain dont sont victimes les travailleurs immigrés sur les sites de constructions du Qatar. Il accuse la FIFA de ne pas prendre en compte les protestations des défenseurs des droits de l’homme, et conclut donc qu’il faut une réaction populaire pour que ce scandale cesse.

Travailleurs-esclaves

Les migrants qui viennent travailler pour le Qatar voient leur passeport leur être retirés dès l’entrée dans le pays. L’archevêque dénonce les « fausses promesses » de leurs employeurs qui en fin de compte les humilient et les déshumanisent. Leurs vies ne pèsent manifestement pas lourd sur les chantiers, où la faiblesse des conditions de sécurités a coûté la vie à 500 ouvriers, entre 2012 et 2014, selon Asianews.

Le Qatar peut-il perdre la Coupe du monde ?

De forts soupçons de corruptions pèsent sur les représentants du football mondial qui ont décidé de l’attribution de la Coupe du monde au Qatar. Pourtant, l’éventualité de voir l’attribution de la Coupe du monde revoté demeure lointaine. Les infrastructures sont déjà en chantier, soutenues par des investissements massifs. L’Émirat prévoit un budget total de 200 milliards de dollars, soit un record mondial absolu. La Coupe du monde au Brésil, à titre de comparaison, avait coûté 14 milliards de dollars…