Pape François

Pape François : « Le mal est tapi à notre porte, malheur à nous si nous le laissons entrer »

À peine l'année entamée, le Souverain Pontife a alerté sur le danger qui nous guette et expliqué la meilleure façon de se défendre.

Pape François : « Le mal est tapi à notre porte, malheur à nous si nous le laissons entrer »

© ALBERTO PIZZOLI / AFP

Le pape François a expliqué le moyen le plus efficace de se défendre du mal: laisser Jésus nous défendre.

Au cours de l’Angélus du 3 janvier, devant des dizaines de milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre pour ce premier rendez-vous dominical de l’année, le pape François est revenu sur la parole créatrice de Dieu relatée par saint Jean : « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous ». Et, a-t-il commenté, « cette parole est venue sur la terre pour que nous l’écoutions et que nous puissions connaître et toucher de la main l’Amour du Père ».

Ainsi, a poursuivi le Pape, « le Verbe de Dieu est son Fils unique, fait homme, plein d’amour et de fidélité, c’est Jésus Lui-même. La Parole est Lumière et pourtant, les hommes ont préféré les ténèbres ; la Parole est venue parmi les siens, mais ils ne l’ont pas accueillie, a expliqué le Pape, se référant à l’Évangile du jour. « Ils ont fermé la porte à la face du Fils de Dieu. (…) Tel est le mystère du mal qui menace notre vie et réclame notre vigilance afin qu’il ne prévale pas. »

Ouvrir notre cœur à Dieu

« Le livre de la Genèse utilise une belle image qui nous fait comprendre cela : le mal est « tapi à notre porte » (cf. Gn 4, 7). Malheur à nous si nous le laissons entrer, ce serait alors lui qui fermerait notre porte à l’autre. Nous sommes au contraire invités à ouvrir grand la porte de notre cœur à la Parole de Dieu, pour devenir ses enfants. »

« C’est en accueillant la Parole du Salut, ce mystère de Lumière, que nous grandirons dans la connaissance et l’Amour du Seigneur, a affirmé le pape François, que nous apprendrons à être miséricordieux comme Lui. »

« Demandons spécialement en cette année de la Miséricorde que l’Évangile s’incarne toujours plus dans notre vie », a exhorté le Saint-Père. « S’approcher de l’Évangile, le méditer, l’incarner dans la vie quotidienne est le meilleur moyen de connaître Jésus et le porter aux autres. » « Jésus nous protège du mal, du diable, qui est toujours tapi à notre porte, devant notre cœur et qui veut entrer », a répété François.

Après la prière à Marie, le Saint-Père a tenu à offrir à nouveau tous ses vœux de paix et de bien dans le Seigneur. « Dans les moments joyeux et dans les moments tristes, confions-nous à Lui, qui est notre miséricorde et notre espérance ! », a exhorté le Pape.