Pape François

Pape François : « Le mal est tapi à notre porte, malheur à nous si nous le laissons entrer »

À peine l'année entamée, le Souverain Pontife a alerté sur le danger qui nous guette et expliqué la meilleure façon de se défendre.

Pope Francis waves to faithfuls gathered in St Peter's Square during his Angelus prayer from the window of the pontiff studio on January 3, 2015 at the Vatican.  / AFP / ALBERTO PIZZOLI

© ALBERTO PIZZOLI / AFP

Le pape François a expliqué le moyen le plus efficace de se défendre du mal: laisser Jésus nous défendre.

Au cours de l’Angélus du 3 janvier, devant des dizaines de milliers de fidèles rassemblés place Saint-Pierre pour ce premier rendez-vous dominical de l’année, le pape François est revenu sur la parole créatrice de Dieu relatée par saint Jean : « Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous ». Et, a-t-il commenté, « cette parole est venue sur la terre pour que nous l’écoutions et que nous puissions connaître et toucher de la main l’Amour du Père ».

Ainsi, a poursuivi le Pape, « le Verbe de Dieu est son Fils unique, fait homme, plein d’amour et de fidélité, c’est Jésus Lui-même. La Parole est Lumière et pourtant, les hommes ont préféré les ténèbres ; la Parole est venue parmi les siens, mais ils ne l’ont pas accueillie, a expliqué le Pape, se référant à l’Évangile du jour. « Ils ont fermé la porte à la face du Fils de Dieu. (…) Tel est le mystère du mal qui menace notre vie et réclame notre vigilance afin qu’il ne prévale pas. »

Ouvrir notre cœur à Dieu

« Le livre de la Genèse utilise une belle image qui nous fait comprendre cela : le mal est « tapi à notre porte » (cf. Gn 4, 7). Malheur à nous si nous le laissons entrer, ce serait alors lui qui fermerait notre porte à l’autre. Nous sommes au contraire invités à ouvrir grand la porte de notre cœur à la Parole de Dieu, pour devenir ses enfants. »

« C’est en accueillant la Parole du Salut, ce mystère de Lumière, que nous grandirons dans la connaissance et l’Amour du Seigneur, a affirmé le pape François, que nous apprendrons à être miséricordieux comme Lui. »

« Demandons spécialement en cette année de la Miséricorde que l’Évangile s’incarne toujours plus dans notre vie », a exhorté le Saint-Père. « S’approcher de l’Évangile, le méditer, l’incarner dans la vie quotidienne est le meilleur moyen de connaître Jésus et le porter aux autres. » « Jésus nous protège du mal, du diable, qui est toujours tapi à notre porte, devant notre cœur et qui veut entrer », a répété François.

Après la prière à Marie, le Saint-Père a tenu à offrir à nouveau tous ses vœux de paix et de bien dans le Seigneur. « Dans les moments joyeux et dans les moments tristes, confions-nous à Lui, qui est notre miséricorde et notre espérance ! », a exhorté le Pape.