Aleteia

Vivez l’Avent autrement avec Aleteia (4/7). Saint Silouane, le staretz de l’Athos

© Public Domain
Partager
Commenter

Aleteia a sélectionné pour vous une série de maximes pour vous accompagner au long de cette dernière semaine de l'Avent.

L’Avent, appelé « petit Carême » par les chrétiens orientaux, est un temps de pénitence et de préparation à la naissance de Jésus qui marque le début de l’année liturgique. Comme en Carême, les célébrants revêtent la chasuble et l’étole violettes, couleur liturgique des temps de pénitence.

Pour vous aider à vivre cette élévation spirituelle, Aleteia vous propose une sélection de maximes, sentences, récits édifiants et de pieuses citations. Cette semaine prions avec le « staretz » Silouane (ce qui signifie l’ancien en russe), simple moine du monastère orthodoxe russe de Saint-Pantaleimon, sur le mont Athos.

  • Je suis vieux et me prépare à la mort et j’écris la vérité ; j’écris pour le bien des hommes. L’Esprit du Christ désire le Salut de tous, désire que tous connaissent Dieu. Il a donné le Paradis au larron (Lc 23, 43), Il le donnera à tout pécheur pénitent.
  • Au commencement, nous avons besoin d’un directeur spirituel, car l’âme avant de recevoir la grâce du Saint-Esprit, est en lutte plus intense avec l’Adversaire et elle est incapable, livrée à elle-même, de résister à ses séductions.
  • Ne commence pas ta vie de prière sans un père spirituel ; ne pense pas dans ton orgueil que tu peux te débrouiller seul, même avec des livres. Celui qui pense ainsi succombera à la tentation, mais il a déjà succombé ! Par contre, l’humble aura l’aide de Dieu. Si tu ne peux trouver un staretz expérimenté, tu dois demander conseil à ton confesseur, quel qu’il soit ; alors le Seigneur Lui-même te protégera à cause de ton humilité.
  • Les puissants ne feraient pas la guerre s’ils connaissaient l’Amour de Dieu. La guerre est le fruit du péché, non de l’amour. Dieu nous a créé pour l’amour et nous a commandé la charité fraternelle. C’est la puissance et la cupidité des orgueilleux qui traîne le monde à la guerre.
  • Saint Poemen le Grand a dit : « Notre volonté s’élève comme une muraille de fer entre nous et Dieu et empêche que nous puissions nous unir à Lui et voir sa grâce. »
  • L’âme qui prie pour le monde sait combien il souffre et quels sont les besoins des hommes. La prière purifie l’esprit de telle sorte que l’esprit voit tout d’une façon beaucoup plus claire que s’il connaissait le monde par les journaux.
  • Mon esprit est immergé en Dieu. Je suis sûr que le Seigneur me guide si je m’abandonne humblement à sa volonté.

 

Saint Silouane

Né en 1866 et mort en 1938, Silouane vécut une jeunesse très agitée. Paysan fort, violent, sensuel, séduisant les jeunes filles et manquant d’assassiner l’un de ses compagnons à coups de couteau, il est visité en songe par l’Esprit de Dieu à l’âge de 26 ans.

Il quitte dès lors sa famille et sa patrie et entre au Mont Athos. Victime de son orgueil et livrant toute sa vie un intense combat spirituel, il fut secouru et conduit « jusqu’à la perfection de l’humilité et de la paix » après 46 ans de « silence intérieur ». Silouane fut canonisé en 1987.

© Éditions Bellefontaine

Silouane – écrits spirituels, Spiritualité orientale n°5, éditions de Bellefontaine, 75 p. 1994, 9,20 euros

Mots-clés
avent 2015
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]