Histoire

Les 5 pires citations de la fondatrice du planning familial

Margaret Sanger, militante féministe américaine ou raciste et eugéniste sans scrupule ?

Les 5 pires citations de la fondatrice du planning familial

public domain

Saviez-vous que derrière le planning familial se cachait une militante fervente de l’eugénisme « négatif » ? Margaret Sanger, fondatrice du Planned Parenthood (prototype américain du planning familial français) était en effet favorable à cette doctrine qui consiste à pratiquer la restriction du mariage, la stérilisation, voire l’élimination physique de certains individus porteurs de gènes indésirables pour « améliorer l’être humain ». Ironie du sort, née dans une famille ouvrière d’origine irlandaise, Margaret Sanger était elle-même la sixième d’une fratrie de 11 enfants. Si le planning familial avait existé à son époque, peut-être n’aurait-elle jamais vu le jour… Voici un florilège de ses citations témoignant des convictions qui l’animaient.

1. « Il ne faut pas que circule l’idée que l’on veut exterminer la population Noire (‘the Negro Population‘) »

Tel que le révèle une de ses lettre adressée au Docteur Clarence Gambler datée du 19 décembre 1939 dont cette citation provient, Sanger a encouragé la stérilisation des personnes jugées « inaptes », tels que les Noirs, les minorités ethniques, les malades ou les handicapés. D’après l’organisation américaine Live Action dont sont extraites ces citations, le Guttmacher Institute (ancienne division de recherche pro-avortement du planning familial) estimait que les Afro-américaines étaient cinq fois plus susceptibles de recourir à l’avortement que les Blanches. Les cliniques du planning familial auraient donc été implantées stratégiquement dans les communautés de noirs et de minorités ethniques. Encore aujourd’hui, 37% des avortements sont pratiqués parmi les membres de la communauté noire, qui représente seulement 13% de la population américaine.

2. « J’ai accepté l’invitation à entrer en contact avec la branche féminine du Ku Klux Klan »

Cette citation est extraite d’un discours prononcé par Margaret Sanger en 1926 lors d’un meeting du Ku Klux Klan à Silver Lake, dans le New Jersey (États-Unis), retranscrit dans son autobiographie (The Autobiography of Margaret Sanger). « J’ai été escortée jusqu’à la tribune, on me présenta, puis je commençai mon discours… Je crois que finalement, j’avais atteint mon but à travers de simples illustrations », poursuit-elle.

3. « Ce sont (…) les mauvaises herbes de l’humanité », « des reproducteurs imprudents », « ils pondent (…) des êtres humains qui n’auraient jamais dû venir au monde »

Dans un autre ouvrage intitulé « Pivot of Civilization », Sanger traite les pauvres et les immigrés expliquant notamment que, les concernant, la charité relève de l’erreur idéologique.

4. « Le contrôle des naissances consiste ni plus ni moins en l’élimination des inadaptés »

C’est dans ses écrits tels que « L’éthique et le contrôle des naissances » et « Le contrôle des naissances et la nouvelle race » qu’elle note que le contrôle des naissances vise principalement à produire « une race plus propre » en éliminant ce qu’elle considère comme des « inadaptés ».

5. « Je pense que le plus grand de tous les péchés est de mettre des enfants au monde »

Cette citation est extraite d’une interview accordée en 1957 au journaliste Mike Wallace : « Je pense que le plus grand des péchés est de mettre des enfants au monde – qui ont des maladies à cause de leurs parents, qui n’auront pas la chance de devenir des êtres humains dignes de ce nom. Des délinquants, des prisonniers, toutes sortes de choses qui sont déjà inscrites à la naissance. Ça pour moi, c’est le plus grand péché que l’on puisse faire. » En guise de solution, Margaret Sanger préconisait que chaque famille américaine fasse une demande au gouvernement pour avoir un enfant, elle déclara ainsi au journal America Weekly en 1934 : « il est devenu nécessaire de mettre en place un système de permission de naissance. »