Aleteia

Comment prier chaque jour ?

Questions Aleteia
Partager
Commenter

Prier chaque jour, c’est faire silence, écouter, adorer, s’ouvrir au monde.

La prière constante suppose une méthode et c’est un combat. Mais elle n’est pas facultative, elle est pour tous, elle est nécessaire et elle va changer le cours de notre vie : c’est une promesse garantie et vérifiée.

L’appel à la sainteté est universel comme l’a rappelé le concile Vatican II. La prière est donc pour tous les baptisés, car ils sont tous appelés à une rencontre personnelle avec Jésus.

Beaucoup découvrent la prière à un moment de leur vie, mais le défi est de durer. La prière s’apprend et sa mise en pratique suppose une méthode. Il faut se décider à donner un temps à Dieu et construire ce temps de prière. Selon saint Jean-Paul II, la prière repose sur quatre piliers : silence, écoute, adoration et intercession. C’est à partir de cela que l’on peut proposer une méthode simple, en quatre temps. Un premier temps de silence, en coupant avec tous les bruits : il suppose de choisir un lieu de silence et une position pour l’accueillir. On peut alors ouvrir la prière par un signe de croix. Un deuxième temps d’écoute, va nous permettre de découvrir comment Dieu nous parle par sa Parole. Il faut noter cette Parole de Dieu et la relire pour constater son accomplissement et ses fruits au cours du temps dans notre vie. Un troisième temps de louange et d’adoration, va permettre un échange de « je » et de « tu » avec le Seigneur, pour faire grandir notre relation. Un quatrième temps d’intercession, enfin, avec Marie, va ouvrir notre prière aux dimensions du monde et à mon prochain. Dans la foi, aucune prière n’est perdue.

La méthode proposée peut se développer dans le temps, avec une croissance et un enrichissement progressif de la prière, mais la constance est essentielle pour que notre vie change vraiment pour notre plus grande joie. Car c’est bien l’enjeu et la promesse de cet engagement : la prière régulière va changer le cours de notre existence. Est-ce que nous voulons donner un sens à notre vie ? Or le seul qui donne un sens à notre vie, c’est Dieu : quand on le prie, quand on l’écoute, alors on reçoit tout de lui.

La spiritualité du laïc n’est pas celle d’un religieux en miniature. La spiritualité propre du laïc s’exerce au cœur du monde, dans la relation avec les gens, mais les laïcs sont aussi appelés à une relation intime avec Jésus. Le pape François nous y invite, lui qui affirme que « sans des moments prolongés d’adoration, de rencontres priantes avec la Parole, de dialogue sincère avec le Seigneur, les tâches se vident facilement de sens ».

Pour aller plus loin, cliquez ici
 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]