International

La Manif pour tous à Rome, entre succès et silence

Étonnant silence de la presse française, alors que la Manif pour tous Italie a rassemblé des centaines de milliers de personnes, ce samedi à Rome.

Manif pour tous Roma

DR / LMPT

Une simple dépêche de l’Agence France-Presse, relayée automatiquement par la plupart des médias en ligne. Pas un article, pas un reportage. Bref, pas une ligne. Alors que la Manif pour tous a rassemblé ce samedi plusieurs centaines de milliers de personnes à Rome, le silence médiatique de l’autre côté des Alpes ne peut qu’étonner, plus encore si l’on ose le comparer à la couverture donnée à la moindre action d’une Femen. Pour autant, il n’y aura pas de polémique quant au nombre de manifestants : contrairement à son homologue française, la police italienne ne donne jamais d’estimation. Mais ils étaient sans doute plusieurs centaines de milliers samedi 21 juin dans les rues de Rome. Raison de plus pour ne pas en parler dans l’Hexagone ? Sans doute.

Contre le projet de Matteo Renzi

Depuis la France, la Manif pour tous s’est félicitée de l’immense succès de cette mobilisation populaire samedi après-midi à Rome, où une véritable marée humaine arborant les célèbre drapeaux bleux, blancs et roses, a défilé dans le calme et la détermination. Présents en nombre devant la basilique Saint-Jean-de-Latran, les manifestants arboraient des banderoles "La famille sauve le monde", "Non au genre à l’école" ou "Défendons nos enfants", en sus des drapeaux rendus célèbres par les manifestations françaises.

À l’appel de nombreuses associations de la société civile, dont la Manif pour tous Italia, les familles sont venues de toute l’Italie pour dire non au projet de Matteo Renzi d’une union entre personnes de même sexe permettant l’adoption d’enfant. Le gouvernement de centre gauche a clairement l’objectif de faire adopter définitivement avant la fin de l’année un projet d’union civile, ouvrant notamment l’accès à une pension de réversion et rendant possible l’adoption de l’enfant de son partenaire.

Un mariage qui ne dit pas son nom

 "Il s’agit d’un mariage qui ne dit pas son nom et qui ouvre la porte à l’adoption pour les couples de même sexe. Il est urgent de bloquer ce projet pour l’intérêt des enfants qui ne doivent pas pouvoir être privés d’un père ou d’une mère, a déclaré Ludovine de La Rochère. Bravo aux Italiens qui ont réussi une mobilisation historique que personne n’avait vu venir ! C’est un peu comme en 2012, en France, lors du lancement du mouvement social contre la loi Taubira. Le succès italien d’aujourd’hui marque une étape importante dans la mobilisation pour bloquer la déconstruction de la société et le bouleversement de civilisation souhaité par un lobby LGBT aussi extrémiste et radical que minoritaire, y compris parmi les personnes homosexuelles."