Aleteia

Que fait Dieu face au mal ?

© Communauté catholique Shalom
Partager
Commenter

Dieu n'est pas insensible à la souffrance de sa créature. Il pleure avec elle, mais surtout Il agit pour la sauver du mal !

Dieu est Amour ! Voilà l’éternelle nouveauté, Dieu est l’amour infini, l’amour qui nous comprend, qui nous accepte tels que nous sommes, qui nous accueille en nos moments de détresse et nous donne la force de les dépasser. Dieu est la personne la plus merveilleuse qui puisse exister, Dieu est la vie, Dieu est tendresse, Dieu est Père d’Amour et qui ne nous écrase pas avec des exigences stériles, Dieu est présence même dans le cœur de l’homme ! Le mal, c’est le péché. Et le péché c’est tout ce qui blesse l’homme, donc qui blesse Dieu. Tout ce qui va contre le véritable amour. C’est l’égoïsme, l’indifférence, le rejet de l’autre, l’abandon des pères par les enfants, la haine, la trahison, l’envie, enfin, tout ce qui détruit l’amour dans le cœur de l’homme. Celui-ci a été créé à l’image et ressemblance e Dieu (cf. Gn 1,26), et Dieu est amour. L’homme sera d’autant plus homme qu’il est capable d’aimer. Il se détruira s’il détruit d’abord l’amour en lui. Tout le mal qui existe dans le monde est conséquence du rejet de Dieu, donc du rejet de l’amour.

Dieu a créé l’humanité libre. Celui qui aime, laisse libre. Et le Seigneur Dieu nous dit, comme Il a dit un jour au peuple d’Israël :
« Je te propose aujourd’hui de choisir ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Choisis donc la vie, pour que vous viviez, toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à Lui ; c’est là que se trouve la vie ! » (Dt 30,15-20). Si nous cherchons Dieu, si nous voulons vivre notre vie avec Lui qui n’est qu’amour, alors nous pourrons savoir ce que c’est que le vrai bonheur. Dieu est bonheur, et Il veut le partager avec nous. Cependant, si nous voulons une vie égoïste, alors petit à petit le mal entrera dans notre cœur. C’est le cœur de l’homme qui se détourne de Dieu qui est la source des maux du monde.

Face à l’homme qui se détourne de Lui, que fait Dieu ? Comment réagit-Il ?

Eh bien, nous allons laisser place aux pères de l’Église, ils nous expliqueront un peu ce qu’ils pressentent comme réaction du Seigneur face au mal dans le cœur de l’homme et dans le monde. Que ces paroles aient la puissance d’ébranler la dureté de notre cœur et nous donner le grand bonheur de revenir vers l’amour, vers Dieu !

« Plus que ne souffre une mère à qui la mort a arraché son enfant pour le jeter dans la tombe, quand le péché sépare l’homme de Dieu, c’est une douleur pour cette Bonté que se soit perdue son Icône si belle… Dieu est peiné à cause de son Icône perdue pour Lui. Une âme lui est beaucoup plus chère que toute la création qu’Il a faite… Tu devrais en être affligé pour ce Dieu qui est affligé pour toi… Hurle, pleure et gémis… pour ton âme séparée de ce Dieu qui a de la peine pour toi comme une mère sur son enfant unique. Dieu est en deuil et en tristesse sur l’âme qui est morte. Un père qui a enterré son enfant unique n’a pas une peine comparable à celle de Dieu… Oui, sur l’âme qui est son Icône, Dieu a de la peine…Les armées célestes sont affligées. Dieu Lui-même grandement angoissé… Montre donc l’amour à Dieu qui éprouve de la souffrance et du chagrin sur l’âme qui est morte… Et donne à Dieu cette joie, qu’Il se réjouisse de ce que tu as ressuscité ton âme, en pleurant avec Lui ! » (Saint Éphrem) Lire la suite sur le site de la Communauté catholique Shalom

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]