Aleteia

Le transhumanisme en débat au collège des Bernardins

Philantropos
Partager
Commenter

Le 13 décembre se tiendra, au collège des Bernardins (Paris V), la 2e édition des Rencontres Philanthropos, autour du thème « le transhumanisme, une idée chrétienne devenue folle ? ».

Le transhumanisme, c’est quoi ? L’idée défendue par la philosophie transhumaniste est d’utiliser les sciences et les techniques pour améliorer l’être humain. Les fragilités de l’être humain, comme le handicap, le vieillissement et finalement la mort, seraient progressivement gommées grâce aux progrès des biotechnologies et de la médecine. Or, si cette idéologie marginale n’est ouvertement revendiquée que par une poignée d’intellectuels, elle imprègne notre société, selon l’Institut Philanthropos : « Nous vivons à l’ère de la technoscience, nous sommes déjà partout connectés, accouplés à des machines, où l’on a libéralisé un peu partout les OGM et le séquençage du génome humain ».
 

Philantropos : « aimer l’homme »

Il y a toute sortes de tentations anti-humaines, selon l’Institut Philantropos : « Celle du transhumanisme, qui cherche le salut dans des humains technologiquement modifiés ; celle de l’écologisme, qui estime que l’homme doit céder la place au bonobo ; celle du fondamentalisme religieux, qui voudrait sacrifier l’humain à une divinité écrasante ». Contre toutes ces tentations qui ont en commun la haine de l’humain tel qu’il est, il faudrait redécouvrir la joie d’être un homme ou une femme.

Au programme :

De 16 h 30 à 18 h  : échange autour du thème avec Jean-Claude Guillebaud, Olivier Rey et Fabrice Hadjadj
De 18 h 30 à 19 h 30 : rencontre avec Jean Vioulac sur le thème « technique et apocalypse »
De 20 h 30 à 22 h 15 : soirée théâtre « Jeanne et les post-humains », la dernière pièce de Fabrice Hadjadj, en partenariat avec la Procure, la Fondation Jérôme Lejeune et  Futur 21.

 

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire ici

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]