Aleteia

La Manif Pour Tous s’inquiète de la nomination de Manuel Valls

Paul Malo / Aleteia
lmpt-direction
Partager
Commenter

La Manif Pour Tous y voit un signal inquiétant pour les familles au lendemain du 2ème tour des Municipales qui aura vu l’élection de 85% des têtes de listes signataires de sa Charte.

31/03/04
 
« Les Français veulent des élus engagés, clairs sur leurs convictions et agissant pour le bien commun ! » C’est l’enseignement de ce scrutin municipal, selon Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. Pour elle, l'annonce de la nomination de Manuel Valls à Matignon sonne comme une nouvelle provocation à l’égard des familles, qui se demandent si François Hollande a compris leur message.
 
"La Manif Pour Tous prend acte de cette nomination, en espérant que Manuel Valls sera moins sectaire comme Premier ministre qu’il ne l’a été comme ministre de l’intérieur. Il a en effet utilisé les moyens de l’Etat pour casser et réprimer la protestation pacifique, légale et républicaine des familles contre le mariage et l’adoption par les couples de même sexe, la libéralisation de la PMA pour les couples de femmes et la GPA (Gestation Pour Autrui, c’est à dire les mères porteuses). M. Valls a notamment été à l'origine de l’utilisation de gaz lacrymogène sur des enfants, des personnes âgées, des femmes enceintes, des familles, le 24 mars 2013 à Paris. La politique de M. Valls à l’Intérieur, ce sont aussi des centaines de gardes à vue arbitraires et des consignes de flicage radicales et aberrantes, par exemple pour le simple port du sweat de La Manif Pour Tous » souligne Ludovine de La Rochère.
 
La Manif Pour Tous annonce qu'elle sera extrêmement vigilante contre "toute nouvelle manifestation de familiphobie de la part du gouvernement de M. Valls, en particulier pour ce qui concerne l’ABCD dit « de l’égalité », projet ne respectant pas la liberté d’éducation des parents et sortant des prérogatives de l’Etat", dont le mouvement citoyen réclame le retrait.

Les responsables de la Manif Pour Tous soulignent que les premiers résultats des signataires de sa charte des municipales sont éloquents : parmi les 672 têtes de liste signataires, 85% ont été élus ! Les candidats affichant leurs convictions se sont imposés : outre Limoges (ville administrée par la gauche depuis 1921, passée à droite avec l’élection d’Emile-Roger Lombertie, signataire de la charte), les résultats à Paris (Goasgen, Kuster, Legaret, Lecoq), Marseille (Dominique Tian, Guy Tessier), Royan, Nemours, Nîmes, Perpignan, Versailles, Courbevoie, Hyières, Belfort, Poissy, Saint-Chamond, Béziers, Evreux, Chantilly, Compiègne, Brive la Gaillarde, Asnières sur Seine, Roanne ou bien encore à Colombes témoignent de l’importance du positionnement des candidats sur leur vision de la famille, premier lieu de solidarité et refuge des plus vulnérables. La Manif Pour Tous rappelle par ailleurs que 40 des 43 parlementaires signataires de la charte ont été élus hier soir ou dimanche dernier.

Pour les responsables de la Manif Pour Tous, "sa charte des municipales aura permis aux électeurs de connaître clairement et explicitement les convictions et engagements des candidats sur des enjeux fondamentaux : l’enfant, la famille, l’altérité homme-femme, la filiation père-mère-enfant et la liberté de conscience. A l’évidence,  le Président de la République a payé la manière dont il a méprisé les citoyens, agi dans le déni de la réalité humaine homme/femme et de ses conséquences, créé des divisions dans la société française."

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]