Aleteia

Gaspillage alimentaire : 1,3 milliard de tonnes de nourriture gâchées chaque année

© DR
Partager
Commenter

Près de 30% de ces gaspillages répertoriés par la FAO (1) ont lieu dans des pays d’Asie où 735 millions de personnes souffrent de malnutrition

La FAO accuse : 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année et la production de la nourriture non consommée occupe 30 % des terres cultivables.  Paradoxe : dans la seule  « Asie industrialisée », région qui comprend la Chine, le Japon et la Corée du Sud, et dans les pays du sud-est asiatique, où 733 millions de personnes sont victimes de la faim, ce sont respectivement 28% et 22% des aliments produits qui sont jetés.
 
« Le gaspillage massif de nourriture a une grande importance sur la sécurité alimentaire et la sécurité en général. Si nous réduisons les pertes et le gaspillage de nourriture, nous réduirons la pression sur la production alimentaire », a déclaré le directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, en présentant un rapport sur le sujet.
 
 Le rapport de la FAO fait état de 1,6 milliard de tonnes de produits alimentaires perdus chaque année dans le monde, soit un tiers de ce qui est produit, dont le montant en perte serait de 750 milliards de dollars (565 milliards d'euros) en coûts directs.
 
Ce gaspillage « effarant » porte aussi « un grave préjudice à l'environnement », note la FAO.
 
 À titre d'exemple : chaque année, relève-t-elle, « la nourriture produite sans être consommée engloutit un volume d'eau équivalant au débit annuel du fleuve Volga en Russie et est responsable du rejet dans l'atmosphère de 3,3 gigatonnes de gaz à effet de serre ».
 
En Asie, précise le rapport, la perte de produits alimentaires se produit tout au long de la chaîne « pendant la production agricole, la conservation dans des entrepôts des récoltes et la phase de consommation ».
 
Les autres secteurs ayant un impact environnemental négatif sont l'industrie de la viande en Amérique du Nord et latine, tout comme le gaspillage de fruits en Asie, Europe et Amérique latine.
 
Selon Achim Steiner, directeur du Programme de l'ONU pour l'environnement (PNUE), si rien n’est fait pour réduire ces taux de gaspillage, les coûts sur l'environnement de ces derniers seront à payer « par nos enfants et petits-enfants ». (Le Point)
 
 Pour en savoir plus lire : http://www.notre-planete.info/actualites/3805-gaspillage-perte-alimentaire-monde
 
Le 5 Juin dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement qui portait justement sur la réduction du gaspillage alimentaire, le pape François avait mis le doigt sur la plaie, invitant pèlerins et fidèles rassemblés pour l’audience générale du mercredi, à faire comme « nos grands parents en ne jetant pas la nourriture qui restait », et à ne pas oublier que «  la nourriture jetée est comme si elle était volée à la table du pauvre ». (Aleteia)
 
 

1) Food and Agriculture Organization of the United Nations

Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture
 
I.C

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]