Aleteia

Manif pour tous : le soutien à Nicolas redouble avant son procès

© PIERRE ANDRIEU
Partager
Commenter

A la veille de l'audience en appel de Nicolas, le jeune militant anti-mariage homosexuel incarcéré depuis le 19 juin, ses défenseurs redoublent d’énergie.

Magistrats, Manif pour Tous, Veilleurs : les défenseurs du mariage, qui sont sur le pont depuis des mois, restent très mobilisés pour dénoncer l’incarcération du jeune militant Nicolas, au nom de la liberté de conscience et d’expression. A la veille de sa comparution devant la Cour d’Appel de Paris pour l’examen de son appel et de sa demande de mise en liberté, le 9 juillet, la mobilisation redouble.
 
Une  vingtaine de magistrats, représentés par Jean-Paul Garraud, magistrat et ancien député UMP, se sont constitués en collectif « pour contester le fondement juridique de l'interpellation du jeune homme » (1). Dans une tribune publiée sur le site de l’Association Professionnelle des Magistrats (2), ils relèvent et développent trois irrégularités juridiques. Un texte dans lequel ils prennent aussi la défense, code pénal à l’appui, de tout maire « qui prendrait des mesures positives pour empêcher la célébration de mariages homosexuels ».
 
De son côté, dans un communiqué au ton grave (3), la Manif pour Tous « appelle solennellement tous ses sympathisants à ne perturber en aucune manière le bon déroulé des débats de mardi prochain» et à « ne pas essayer de vous rendre à l’audience pour laisser sereinement la place aux amis proches et à la famille de Nicolas. » Cependant, le collectif les encourage vivement « à [se] joindre et à [se] relayer silencieusement et sans signes distinctifs, pendant toute la journée (en particulier le matin et entre midi et deux) et dans toute la France, aux Veilleurs Debout qui demandent sans relâche la libération de Nicolas et plus généralement l'abrogation de la loi Taubira ».
 
L’indignation générale, dans les rangs des anti-mariage pour tous, est encore montée d’un ton le 8 juillet après l’annonce faite par la chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, qu’elle avait obtenu le statut de réfugié auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) (4). L’annonce n’a toutefois pas été confirmée par l’instance en question.
 
Quelle sera l’issue du procès de Nicolas ? Une  chose est sûre, celle-ci sera lourde de symbole. « L'audience […] s'annonce houleuse, sur fond d'affrontement politique entre la gauche et la droite. » analyse Le Point, qui décrit Nicolas « déterminé » depuis le début de l’enquête et donne la parole à l’avocat du jeune homme, Me Forster : « C'est un idéaliste, pas un nervi. Il ne souhaite pas passer pour un martyr, mais il revendique sa liberté d'expression ».
  
 
(1)   http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/05/01016-20130705ARTFIG00755-manif-pour-tous-des-magistrats-denoncent-la-legalite-de-l-arrestation-de-nicolas.php
(2)   http://nouvelleapm.fr/index.php/tribune/53-incarceration-du-jeune-nicolas-manifestant-de-la-manif-pour-tous
(3)   http://www.lamanifpourtous.fr/fr/fil-d-infos-fr/720-flash-important-mardi-9-juillet-audience-en-appel-pour-nicolas
(4)   http://www.huffingtonpost.fr/2013/07/08/femen-asile-inna-shevchenko-france_n_3560203.html?ncid=edlinkusaolp00000003
(5)   http://www.lepoint.fr/societe/manif-pour-tous-nicolas-b-va-t-il-enfin-etre-libere-08-07-2013-1701655_23.php

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]